NEWS
AVRIL - APRIL 2011


  Four Objects Return to the Egyptian Museum / Quatre objets volés regagnent le Musée du Caire 

Le quotidien Al Ahram raconte la façon abracadabrantesque dont quatre des pièces volées au musée du Caire pendant la révolution auraient été retrouvées. Un employé du MSAA (il faut vous habituer, le SCA n'existe plus, maintenant c'est le Ministry of State for Antiquities Affairs) aurait, en rentrant chez lui en métro, trouvé sur un siège un sac plastique avec les quatre objets disparus...
Il s'agit de la statue en bois doré de Toutankhamon sur une barque, légèrement abimée ; de la célèbre trompette du même roi ; d'un de ses éventails, intact d'un côté mais pas de l'autre, et enfin d'un chaouabti de Youya ou Touyou.
Le ministre des antiquités, Zahi Hawass, souhaite organiser une exposition des objets retrouvés le 18 avril pour célébrer le World Heritage Day.

The daily newspaper, Al Ahram, tells the magical way by which four of the pieces stolen from the Cairo museum during the revolution have been recovered. An employee of the MSAA (it is necessary to inform you, the SCA doesn't exist anymore, now it is the Ministry of State for Antiquities Affairs) would have, while returning home by subway, found a plastic bag on a seat, with the four of he missing objects...
They include the guilded wooden statue of Tutankhamun on a barque, slightly damaged; the famous trumpet of the same king; one of his fans, intact on one hand but not on the other, and finally a shabti of Yuya or Tuyu.
The minister of the antiques, Zahi Hawass, wishes to organise an exhibition of the objects recovered, on April 18th, to celebrate the World Heritage Day.


Al Ahram / more images on luxortimes and an interesting summary of Zahi Hawass' present position in the WashingtonPost ; another one showing that things are made to last in Egypt : drhawass.com
A list of the still missing artefacts is to be found HERE


 New Site Openings 

Bonne nouvelle pour toutes les personnes qui ont l'opportunité de se rendre en Égypte en ce moment. Non seulement les touristes sont rares sur les sites, ce qui permet des visites beaucoup plus tranquilles qu'à l'accoutumée, mais pour essayer d'attirer les égyptophiles (qui sont le prélude aux touristes "classiques"), le MSAA (successeur du SCA) vient d'ouvrir à la visite une série de sites jusqu'ici fermés. On signalera en particulier la réouverture après travaux de consolidation, du Sérapeum et, toujours à Saqqara, la nécropole du Nouvel Empire, avec notamment la tombe d'Horemheb quand il n'était encore que général (déjà présentée sur OsirisNet), ainsi que celle de Maya.

Good news for all people who have the timeliness to go to Egypt at the moment. Not only the tourists are rare on the sites, which allows much quieter visits than is customary, but to try to attract the Egyptophiles (which are the prelude to the classical "tourists"), the MSAA (successor of the SCA) has just opened up for visiting a series of so far closed sites. One should note the reopening in particular, after works of consolidation, of the Serapeum and, always in Saqqara, the necropolis of the New Kingdom, with notably the tomb of Horemheb when it was still only general (presented already on OsirisNet), as well as the one of Maya

drhawass.com


 Serge Sauneron, The Priests of Ancient Egypt 
La traduction anglaise de l'ouvrage incontournable de Serge Sauneron "Les prêtres de l'Égypte ancienne" est téléchargeable gratuitement au format pdf sur le site Internet Archive... mais pas la version française. Heureusement vous pouvez vous la procurer en livre à un prix dérisoire (j'ai même vu une offre à 0,90€ sur Priceminister)

We seldom report about downloadable books in pdf, but we warmly recommand this one to the English readers. It's the English translation of a famous French book by the great Egyptologist Serge Sauneron, who died too young on an Egyptian road.

InternetArchive


 Colossal Statue of Amenhotep III Found 

Une statue colossale d'Amenhotep III vient d'être redécouverte sur le site de l'ancien temple funéraire du roi, à Louxor. Elle avait été signalée déjà en 1970 par Labib Habachi, le grand égyptologue égyptien. La statue, dont la tête n'a pas encore été trouvée, mesure 13m de haut et comporte sept fragments. Elle faisait partie d'une paire qui se trouvait à l'entrée nord du temple.
Une statue de Thot en babouin et une autre de la déesse lionne Sekhmet ont également été retrouvées sur le site.

A huge statue of Amenhotep III has just been discovered on the site of the king's former funeral temple, at Luxor. Actually, it had already been mentionned by the great Egyptian Egyptologist Labib Habachi in 1970. The statue, whose head has not yet been found, measures 13m tall and includes seven fragments. It was part of a pair which were at the northern entry of the temple.
A statue of Thot as a baboon and another of the lioness goddess Sekhmet have also been recovered on the site.


drhawass.com


 Bienvenue à Egyptologica / Welcome to Egyptologica 

Nous sommes très heureux de signaler la naissance d'un nouveau site web pensé et réalisé par Andrea Byrnes (Egyptology News) et Kate Phizackerley (News from the Valley of the kings).
Il s'agit d'une publication gratuite en ligne divisée en trois grandes sections : journal, magazine et débats. L'idée de base est de rapprocher les professionnels des personnes de plus en plus nombreuses qui portent un intérêt plus que superficiel à l'égyptologie.
La partie Journal est destinée à la publication d'écrits de niveau universitaire, qui deviennent ainsi accessibles à un large public (il existe un excellent exemple en Français de ce modèle, la revue ENIM).
La partie Magazine est orientée vers un public plus large qui désire étendre ses connaissances.
La section Débats est destinée, comme son nom l'indique, à des annonces d'évènements, à des dicussions entre participants... elle inclue un album photo qui sera régulièrement mis à jour et sur lequel les lecteurs peuvent poster. Les auteurs "souhaitent attirer des auteurs et des lecteurs venant de tous les horizons et les impliquer à la fois dans le contenu éditorial et dans l'évolution du site". Vous pouvez en savoir plus en lisant la page "About" du site (en Anglais).
La première livraison de cette revue est prévue en juin, mais il y a déjà sur le site pas mal de choses disponibles sur des sujets variés.
Si vous souhaitez des informations complémentaires, ou participer (traduction par exemple), contactez Kate et Andie, qui sont des personnes charmantes : founders@egyptological.com.
Nous leur souhaitons tout le succès espéré.

Egyptological is a new free online publication. It is designed to meet the needs of those interested in both academic and more general topics. Designed and built by Kate Phizackerley (News from the Valley of the Kings) and Andrea Byrnes (Egyptology News), the site is divided into three principal sections: Journal, Magazine and Colloquy.
The Journal publishes research produced to academic standards, bringing academic material to a wide audience.
The Magazine produces articles which are aimed at a broad readership of people interested in ancient Egypt, who wish to expand their existing knowledge.
Colloquy is our informal area, where events and courses are displayed, readers can contribute photographs to a regularly changing Photo Album, and can post questions in our Discussion section.
Our emphasis is on inclusion - we hope to attract readers and writers of all backgrounds and levels of interest and we aim to include them as much as possible in both the content appearing on Egyptological, and its future direction.

The first issue will be released towards the end of June but there is plenty of sample material to look through on the site. To read more about Egyptological, see the About pages. If you are interested in becoming involved as a writer or volunteer, do get in touch with Kate and Andrea at founders@egyptological.com.
Long live Egiptological !


Egyptological


 Aux origines de l’égyptologie  Voyages et collections de Frédéric Cailliaud, 1787-1869

Frédéric Cailliaud fut l’un des plus illustres voyageurs français de la première moitié du XIXe siècle dans l’Égypte de Méhémet Ali, néanmoins il demeure peu connu du public et même des spécialistes.
C'est pourquoi nous signalons cet ouvrage de Philippe Mainterot, qui retrace son parcours grâce à l’étude de ses deux journaux de voyages. S’inscrivant dans la continuité de l’expédition d’Egypte, les travaux de Cailliaud furent utilisés par Champollion et permirent ainsi de contribuer à la naissance d’une science nouvelle : l’égyptologie. Après une longue enquête, l’auteur donne aussi un aperçu de l’une des plus importantes collections égyptiennes constituée avant la création du musée Égyptien du Louvre.

Frédéric Cailliaud was one of the most famous French travellers of the first half of the XIXth century in Egypt of Méhémet Ali, nevertheless he remains little known of the public and the same with the specialists. It is why we mention this work of Philippe Mainterot, which retraces his journey thanks to the study of two newspapers of his journeys. Combining in the continuity of the expedition of Egypt, the works of Cailliaud were used by Champollion and thus contributed to the birth of a new science: that of Egyptology. After a long investigation, the author also gives a preview of one of the most important Egyptian collections established before the creation of the Egyptian museum of the Louvre.

pur-editions