Les découvertes se poursuivent à SaqqaraMore coffins unveiled at Saqqara

Photo and video: Global News and Ministry of Tourism and Antiquities (MoTA)

Dans la newsletter du mois dernier, j'avais signalé l'importante découverte, sur le site de Saqqara, de nombreux cercueils encore intacts. Depuis cette première annonce, de nouvelles découvertes ont été faites. Les archéologues égyptiens ont mis au jour une autre série de cercueils antiques ; aujourd'hui, plus de 80 ont été retrouvés. Les nouveaux cercueils sont encore mieux préservés que les précédents et ils sont accompagnés de statuettes en bois doré.
La découverte a été faite dans trois nouveaux puits funéraires, a déclaré le ministère des antiquités dans un communiqué. D'autres découvertes sont à nouveau attendues.
La courte vidéo ci-dessus montre la visite d'inspection des autorités sur le chantier. On peut voir les objets au moment de leur découverte. En particulier, l'empilement des cercueils, entre lesquels se trouvent des statuettes dorées, est impressionnant.

In last month's newsletter, I reported the important discovery, on the Saqqara site, of many coffins still intact. Since this first announcement, new discoveries have been made. Egyptian archaeologists have unearthed another trove of ancient coffins ; now, more than 80 have been retrieved. The new coffins were intricately decorated and buried with gilded wooden statues in three newly-discovered burial shafts at the site, the Egyptian government said in a statement. More discoveries are once more expected.
Global News has a video showing the inspection tour by authorities, and we can see statuettes and stacked coffins as they were found.

La sépulture d'un ancien superviseur du trésor royal découverte sur le site de Touna el-GebelThe tomb of an ancient Royal Treasury Supervisor uncovered at the site of Tuna el-Gebel

Photos: Ministry of Tourism and Antiquities (MoTA)

Une mission archéologique égyptienne dirigée par Mostafa Waziri, secrétaire général du SCA, travaillant sur le site archéologique de Touna el-Gebel, a mis au jour la tombe d'un homme nommé Pa-di-Aset, un superviseur du Trésor royal. La sépulture consiste en un puits funéraire de 10 mètres de profondeur qui mène à une grande salle avec des niches creusées dans la roche. Le puits est entouré de dalles de pierre de forme régulière et contenait deux statues en calcaire, l'une représentant un taureau Apis accroupi, tandis que l'autre est une statue de femme.
Des vases canopes en albâtre égyptien (de la calcite donc) sont fermés par des bouchons aux effigies des Quatre Fils d'Horus. Les panses des vases sont gravés et portent le nom et les titres du défunt. Waziri a déclaré que la mission a également trouvé 400 Ouchebti en faïence bleue et verte portant le nom du défunt.
Les sépultures de six membres de la famille de ce personnage, qui remontent à l'époque saïte, contenaient près de 1000 ouchebti, ainsi que des jarres canopes en albâtre. Les sépultures comprenaient quelques amulettes, des scarabées, ainsi que quatre sarcophages en pierre intacts.

An Egyptian archaeological mission headed by Mostafa Waziri, Secretary-General of the SCA, working at the archeological site of Tuna el-Gebel, has uncovered the tomb of a man named Pa-di-Aset, a Supervisor of the Royal Treasury. The burial consists of a 10 metre deep burial well that leads to a large room with niches carved into the rock. The well is enclosed by regular shaped stone slabs, and contained two limestone statues, one of which is in the shape of a squatting Apis bull, and the other is in the shape of a woman.
This came in addition to alabaster canopic jars in the form of the four sons of Horus, and engraved with the titles and name of the deceased. Waziri said that the mission also found 400 blue and green Ushabti statues bearing the name of the deceased.
The burials of six of his family members, dating back to the Saite period, contained nearly 1,000 statues made of faience, as well as canopic jars made of alabaster, limestone. The burials included some amulets, scarabs, and four intact stone sarcophagi.

Dictionnaire de l'Égyptien ancien : App Android et plus encore !Ancient Egyptian Dictionary: Android App and more

Source: EEF NEWS

Je ne traduis pas le texte anglais ci-dessous, cela n'apporterait pas grand chose.
Les nombreux tutoriels facilitent un peu la compréhension du fonctionnement de l'appli, qui reste assez difficile à utiliser. Mais, maîtrisée elle pourrait rendre des services considérables aux égyptologues ou aux particuliers sur le terrain, car l'auteur, Simon Schweitzer, a fait là un travail gigantesque. Je vous conseille également vivement de télécharger le dictionnaire en trois fichiers PDF, voir ci-dessous.

(1) An Android app provides reliable and user-friendly information on more than 30000 Egyptian words:
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.aed_ancientegyptiandictionary
You can search for transcription, for German or English translation, or for hieroglyphs used for the spelling of the word forms. Please check the tutorials: https://youtu.be/_s58Ud5rB7c and https://youtu.be/bp7MYCjavOs

(2) The lexical entries are collected on the website https://simondschweitzer.github.io/aed/
or in a three-volume PDF (don't miss them!): https://doi.org/10.5281/zenodo.4073311,
https://doi.org/10.5281/zenodo.4073317, and https://doi.org/10.5281/zenodo.4073321
The entries offer selected references, collocation partners, hieroglyphic spellings, information on roots, on grammatical usage, on chronological and geographical distribution. For an overview: https://youtu.be/O357NG49LyQ

(3) The approximately 11000 texts containing the references are digitally published in TEI-XML and thus guarantee verifiability: http://doi.org/10.5281/zenodo.3580939
There is a schema representing Egyptian texts in TEI. You can use it for your own text encodings:
https://github.com/simondschweitzer/aed-tei/blob/v1.0/files/aed_schema.xsd
Furthermore, a thesaurus for object type terms, for date terms and more is available:
https://github.com/simondschweitzer/aed-tei/blob/v1.0/files/thesaurus.xml
I am currently developing a digital tool in ANNIS (https://corpus-tools.org/annis/) that makes the data accessible for corpus linguistic research. A beta version will be presented soon.
This data and the data of the AED project are published under the free license CC-BY-SA 4.0, which allows to use them for further research.

Nouvelle publication de Claude Carrier

Continuant sa publication de manuscrits de l'Égypte ancienne, Claude Carrier vient de faire paraître "Un papyrus d'ophiologie de l'Égypte ancienne" aux éditions Guivarch l'imprimerie.
Le Papyrus Brooklyn 47.218.48/.85 était conservé au musée de Brooklyn en deux rouleaux indépendants. C'est le travail de déroulage du papyrus par Serge Sauneron en 1966 qui permit de reconnaître que ces deux rouleaux constituaient les fragments d'un même texte. Ce texte appartenait probablement aux archives d'un temple que Serge Sauneron suggérait de localiser dans la région héliopolitaine.
Dans leur état actuel, le fragment supérieur du papyrus mesure 1,47 m de large et le fragment inférieur 1,75 m. Le texte est écrit en hiératique (lecture de droite à gauche) à l'encre noire et à l'encre rouge, seulement sur le recto du papyrus. Le texte est quasiment continu, le scribe n'étant allé "à la ligne" qu'une seule fois, pour passer de la ligne (II, 16) à la ligne (II, 17). Serge Sauneron pensait que ce papyrus pouvait dater de la XXXe dynastie ou du début de l'époque ptolémaïque (c. 380-330av. J.-C.).